Le Phare De L'Association


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Plaque identité militaire BRUNELLE Valentin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
phiphi
hors-classe
hors-classe
avatar

Messages : 3646
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 54
Localisation Auchy les Mines

MessageSujet: Re: Plaque identité militaire BRUNELLE Valentin   Dim 2 Nov 2014 - 12:27

Je vais chercher, peut être également une carte des tranchées la où son régiment à combattu ?







Phiphi est le N°     pour 2014 !!!
Revenir en haut Aller en bas
phiphi
hors-classe
hors-classe
avatar

Messages : 3646
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 54
Localisation Auchy les Mines

MessageSujet: Re: Plaque identité militaire BRUNELLE Valentin   Dim 2 Nov 2014 - 15:58

Re David, voilà quelques petits trucs pour ton tableau :

Histoire du 16 ème Bataillon de chasseurs à pied.

1871 à 1914

Au mois d'avril 1871, les cadres et Chasseurs de l'ancien bataillon reviennent de captivité : comme leurs frères d'arme de l'ancienne armée du Rhin, ils sont aussitôt engagés par la toute jeune 3ème République pour mettre un terme aux mouvements révolutionnaires qui ont éclaté dans les grandes villes. Le 16 participe à la répression des troubles de la Guillotière (quartier de Lyon situé sur la rive gauche du Rhône) jusqu'en juin.
Durant l'été 1871, les différents détachements du 16e (bataillon de marche, élément rentré de captivité et compagnies de dépôt) sont regroupés au camp de Sathonay et fusionnent pour constituer un nouveau 16e BCP. L'amalgame se termine le 15 septembre, date à laquelle le bataillon reçoit l'ordre de tenir garnison dans Lyon.
Pendant les années d'après-guerre, dans une atmosphère générale toute imprégnée de patriotisme et de militarisme (l'« esprit de revanche » ou revanchisme), le Bataillon va alors connaître une intense période de formation et d'entraînements. Il va aussi régulièrement changer de garnison et se rapprocher de la « ligne bleue des Vosges » chère à Jules Ferry : Clermont-Ferrand (1876-1876), Embrun dans les Hautes-Alpes (1876-1877), Lille et enfin Labry, en Meurthe-et-Moselle.
Durant cette période, toute l'armée est réorganisée et notamment ses réserves. Ainsi, le 22 septembre 1892, est créé le 56e bataillon de chasseurs à pied, formé par les anciens Chasseurs ayant effectué leur service militaire au 16e BCP. Ce bataillon inscrira l'une des plus belles pages de gloire de l'armée française, les 21 et 22 février 1916, à Verdun.

La Grande Guerre

Pendant la Première Guerre mondiale, le 16, à l'instar des autres bataillons de chasseurs et de ses frères d'armes fantassins, va être de toutes les batailles de cet affrontement gigantesque qui va saigner la France et marquer le pays d'une manière indélébile.

Il s'y couvrira de gloire comme l'atteste ce qui suit.

1914. Aux ordres du chef de bataillon Chenèble, il reçoit le baptême du feu le 6 août à quelques kilomètres de sa garnison, à la ferme de Trembloy, entre Briey et Labry. Au contact d'un régiment d'infanterie en attaque ; les combats sont intenses, le 16 va perdre 80 hommes en quelques heures… C'est le début d'une longue liste. Puis, c'est le repli sur la Marne où il se retrouve avec la 42e Division d'Infanterie, au bois de Chapton, à Mondement, à Normée ; il est engagé en Champagne au fort de la Pompelle et à la ferme d'Alger. Après la bataille de la Marne, c'est la course à la mer : le Bataillon, toujours au sein de la 42e DI, est envoyé en Belgique, tout près de la mer, pour s'opposer aux Allemands qui cherchent à franchir l'Yser. C'est là, le 30 octobre, à Ramscapelle, petite bourgade proche de Nieuport, qu'il va inscrire l'une de ses plus belles pages de gloire : un assaut particulièrement audacieux, de nuit à la baïonnette, qui permet d'enlever définitivement le village des mains de l'ennemi. Au cours de cette action, soutenu par des tirailleurs algériens et des Zouaves, le 16 a entraîné avec lui des éléments du 6e de Ligne belge. Le général commandant la 42e DI viendra en personne féliciter le chef de corps pour cette action qui permet de mettre un terme à la course à la mer. Ramscapelle sera la première inscription à apparaître sur son fanion.

1915. Après ces durs combats en Belgique, le bataillon est dirigé vers l'Argonne en janvier 1915 : c'est le début de la guerre de tranchées. Sa brillante participation à cette bataille de stabilisation, notamment dans le secteur de Bagatelle, lui vaut l'attribution de la Croix de guerre 1914-1918 et sa première citation à l'ordre de l'armée. Après quelques semaines de repos au camp de Mourmelon, en août, le Bataillon retrouve les tranchées à Domremy et Douai, à l'Est d'Auberive (à quelques kilomètres de l'actuel camp de Suippes). C'est dans ce secteur de la Champagne, où il sera presque entièrement décimé au cours d'une attaque, que le 16 terminera l'année 1915.

1916. Pendant que son Bataillon dérivé (le 56, commandé par le Lieutenant-Colonel Emile Driant) résiste héroïquement à l'attaque allemande dans le bois des Caures, le 16 est bientôt jeté à son tour dans cette bataille de Verdun qui va devenir la plus célèbre de la Grande Guerre. Il est engagé, d'abord sur les rives droites de la Meuse, à Froideterre, Thiaumont, puis sur la rive gauche dans le secteur de Chattancourt, du Mort-Homme. À partir de la fin septembre il est retiré du front de Verdun pour participer à la bataille de la Somme dont l'objectif général est de desserrer l'étau autour de Verdun. Ce sera les combats du bois de Saint Pierre Vaast, puis ceux Sailly-Saillisel et enfin ceux du ravin de Maurepas où il se voit attribuer une deuxième citation ainsi que la fourragère aux couleurs de la croix de guerre.

1917. Après quelques semaines de repos, le Bataillon est désigné pour faire partie de la grande offensive Nivelle qui doit être menée entre Reims et Soissons. En avril et mai, il est engagé à Berry-au-Bac où son brillant comportement lui vaut une troisième citation, puis à nouveau dans le secteur de Verdun où il se distingue une nouvelle fois, et obtient une quatrième citation avec attribution de la fourragère aux couleurs de la médaille militaire.

1918. L'année commence par de puissantes offensives allemandes rendues possibles par la signature du traité de Brest-Litovsk avec les Russes. Malgré d'indéniables succès, elle est contenue. C'est alors que les Alliés, renforcés par les Américains du général Pershing, lancent l'assaut final. Durant l'été, le bataillon combat entre Roye et Amiens, puis à Fresnoy-en-Chaussée, il y obtient une cinquième citation. À l'automne, il se bat une nouvelle fois en Champagne où il apprendra la fin des hostilités. Le 19 décembre 1918, le 16 occupe Homburg en Sarre allemande, il y reçoit sa sixième citation ainsi que le droit de porter la fourragère aux couleurs de la Légion d'honneur.

Une septième citation lui sera accordée rétrospectivement pour les combats menés en août 1914.

Pendant les cinquante deux mois de guerre qu'il vient de vivre, le 16e bataillon de chasseurs a vu 3 054 des siens, tous grades confondus, tomber au champ d'honneur.













Phiphi est le N°     pour 2014 !!!
Revenir en haut Aller en bas
Smeagole62
hors-classe
hors-classe
avatar

Messages : 4066
Date d'inscription : 06/07/2012
Age : 39
Localisation Pas de Calais

MessageSujet: Re: Plaque identité militaire BRUNELLE Valentin   Dim 2 Nov 2014 - 18:24

Merci phiphi Wink ça devrait le faire ! 

Maintenant faut que j'achète de l'encre pour l'imprimante ! Tombé en rade hier Sad
Revenir en haut Aller en bas
Rudies
1er classe
1er classe
avatar

Messages : 2122
Date d'inscription : 17/05/2012
Age : 39
Localisation Pas de Calais

MessageSujet: Re: Plaque identité militaire BRUNELLE Valentin   Dim 2 Nov 2014 - 19:06

Bonsoir à tous, 
Mr Brunelle m'a répondu et voici sa réponse:
"Malheureusement, je recherche une photo depuis longtemps j'ai loupé l'exposition de coupelle-vieille et sur Renty j'ai rien trouvé pour l'instant .Seule Caudron Béatrice aurait peut être une photo ,elle fait partie du comité du haut pays boulonnais et mon arrière grand-mère était marié avec BRUNELLE Valentin  j'aimerai pouvoir la contacter pour lui demander ;Mon père décédé l'année dernière à pratiquement pas connu son grand-père je dois posséder des actes de naissances de décès et son contrat de mariage mais c'est tout je recherche vers ses petits enfants survivants.il me reste quelques tantes et un oncle( mon parrain )comme survivant cordialementet merci pour tout votre dévouement à cette histoire ."


Je viens d'envoyer un message à Béatrice et de son côté il va voir avec ses tantes et son oncle pour essayer de dénicher un visuel, je vous tiens au courant, à +  cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://bomyphoto.centerblog.net/
Rudies
1er classe
1er classe
avatar

Messages : 2122
Date d'inscription : 17/05/2012
Age : 39
Localisation Pas de Calais

MessageSujet: Re: Plaque identité militaire BRUNELLE Valentin   Dim 2 Nov 2014 - 19:39

Re,
je pense que tu dois l'avoir David mais voici son acte de naissance à Renty né le 13 août 1856, à +
Revenir en haut Aller en bas
http://bomyphoto.centerblog.net/
Rudies
1er classe
1er classe
avatar

Messages : 2122
Date d'inscription : 17/05/2012
Age : 39
Localisation Pas de Calais

MessageSujet: Re: Plaque identité militaire BRUNELLE Valentin   Dim 2 Nov 2014 - 20:00

J'avais oublié de dire qu'il s'est marié à Coupelle Vieille le 30 avril 1884 à CAUDRON Marie Justine Elise et que de cette union, un garçon est mort pendant la première guerre mondiale , en l'occurence 
BRUNELLE René Emile Aimable né le 17 février 1885 à Coupelle Vieille, mort pour la France le 5 octobre 1915 à Souain Perthes les Hurlus 

Une occasion supplémentaire de mettre en corrélation cette histoire avec l'expo ...
Il figure sur le monument aux morts de Renty et sur le descriptif de mémoire de pierre rien n'est indiqué sur lui alors que voici sa fiche 
http://memoiresdepierre.pagesperso-orange.fr/alphabetnew/r/renty.html

Revenir en haut Aller en bas
http://bomyphoto.centerblog.net/
carlausius
Admin
avatar

Messages : 15544
Date d'inscription : 23/07/2009
Age : 69
Localisation AUDRUICQ

MessageSujet: Re: Plaque identité militaire BRUNELLE Valentin   Lun 3 Nov 2014 - 17:01

BONJOUR LES AMIS


Voici le cadre avec la plaque d'identité qui sera remise à l'Arrière petit fils de BRUNELLE Valentin par Monsieur le Maire de SANGATTE
le jour de l'inauguration de l'expo du centenaire.

Bien entendu nous serons là pour fournir les explications de la trouvaille et du travail commun des deux fora WD62 et BOMY PHOTOS (RUDY).

Merci à DAVID (SMEAGOLE) pour son travail de collaboration pour l'établissement du cadre.



Au fait PHIPHI, j'ai la médaille canadienne pour joindre à tes vitrines !


AMITIES A TOUS JP le papé


Revenir en haut Aller en bas
Rudies
1er classe
1er classe
avatar

Messages : 2122
Date d'inscription : 17/05/2012
Age : 39
Localisation Pas de Calais

MessageSujet: Re: Plaque identité militaire BRUNELLE Valentin   Lun 3 Nov 2014 - 17:39

Bravo à tous, très belle réalisation !  Very Happy
Encore un heureux en perspective, je voudrais tellement être là pour cette remise mais ...
A bientôt !  cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://bomyphoto.centerblog.net/
chrisium62
hors-classe
hors-classe
avatar

Messages : 8020
Date d'inscription : 04/11/2011
Age : 63
Localisation Ruisseauville

MessageSujet: ahah   Lun 3 Nov 2014 - 17:48

bonjour  à tous , je suis un peu à la bourre vu que le cadre est déjà fait mais Rudies j'ai çà



BRUNELLE Germain (Germain-Valentin-René. Né le 20/09/1898 à Renty. Soldat de 2ème classe au 367e régiment d’infanterie. Mort pour la France le 23/07/1918 à Tréloup (Aisne), tué à l’ennemi)


sur le site du monument aux morts de RENTY
Revenir en haut Aller en bas
Rudies
1er classe
1er classe
avatar

Messages : 2122
Date d'inscription : 17/05/2012
Age : 39
Localisation Pas de Calais

MessageSujet: Re: Plaque identité militaire BRUNELLE Valentin   Lun 3 Nov 2014 - 18:25

Bonjour Christian,  Very Happy
Oui, Germain c'est un second fils de Valentin BRUNELLE qui fut tué pendant la première guerre mondiale , décédé le 24 août 1918 sur le champs de bataille de Tréloup (Aisne). Son corps repose à la nécropole nationale "Chesneaux" à Château-Thierry (02) sous le numéro 510.
Une plaque qui a tout un symbole de ce père ayant perdu 2 enfants pendant ce conflit avant de décéder en 1923 ...
Bravo à toi pour cette découverte, à +  cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://bomyphoto.centerblog.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plaque identité militaire BRUNELLE Valentin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plaque identité militaire BRUNELLE Valentin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Plaque identité militaire BRUNELLE Valentin
» portugaise-plaque d'identité militaire Vitorino gomes adegas
» Besoin d'aide pour déchiffrer cette plaque militaire
» Plaque identité - Belgique FONTAINE Oscar ww1
» Légionnaire 1er BEP That Khé Indochine 1950

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Phare De L'Association :: Française-
Sauter vers: